Connect with us

Published

on

The Lion King” remained king of the box office in its second weekend, taking in $22.3 million in Friday’s domestic ticket sales.

Disney’s live-action remake continues to dominate the box office as it tracks for a $76.6 million sophomore outing — another hefty weekend after its massive $192 million launch, which was the eighth biggest in North America ever.

Columbia Pictures’ “Once Upon a Time in Hollywood” was this weekend’s newcomer, taking in $16.8 million on Friday from 3,659 theaters — an opening day all-time record for director Quentin Tarantino. Tarantino’s ninth film is also on track to become the filmmaker’s highest opening weekend ever with Saturday estimates placing the film at $40.2 million in opening weekend ticket sales.

That’s above earlier estimates which had originally placed the film at around $30 million for its opening weekend — about $8 million less than Tarantino’s previous box office record set by “Inglourious Basterds.” The Nazi era project opened with $38 million in 2009.

Once Upon a Time in Hollywood” stars Leonardo DiCaprio and Brad Pitt as TV star Rick Dalton and his trusty stunt double friend Cliff Boot who are struggling to navigate a changing Hollywood. Margot Robbie also stars as Sharon Tate, an up-and-coming actress married to director Roman Polanski, who moves next door to the duo.

“Spider-Man: Far From Home” also continued its profitable reign at the box office, coming in third with $3.5 million in Friday’s domestic ticket sales. The latest Marvel blockbuster is now set to take home an estimated $11.9 million come Sunday for a domestic total of $344 million.

Coming in at No. 4 is “Toy Story 4” with $3 million in Friday’s ticket sales, followed by “Crawl” which earned around $1.1 million in its third weekend.

Entertainment

Roselyne Bachelot confirme l’arrêt de la chaîne France Ô…

Published

on

France Ô est fixée sur son avenir. A la suite d’une décision prise par la ministre de la Culture Françoise Nyssen en 2018, la chaîne de France Télévisions devait cesser d’émettre le 9 août prochain. Le même sort devait également être réservé à France 4.

Mais comme le révélait lundi 3 août 2020 le Parisien , Roselyne Bachelot, la nouvelle ministre de la culture, en a décidé autrement. Si France Ô fermera définitivement le 23 août 2020, « au terme du plein déploiement du pacte de visibilité pour les Outre-Mer », France 4 va bénéficier d’un sursis d’un an. La raison ? « Assurer la transition nécessaire à la montée en puissance de l’offre jeunesse délinéarisée de France Télévisions ».

« Un instrument essentiel de soutien à la continuité pédagogique »

Une décision de report qui est bel et bien l’une des conséquences de la crise du Covid-19. Avec ses nombreux programmes éducatifs, la chaîne a démontré les derniers mois tout l’intérêt de son rôle en tant que service public. « En tant que chaîne publique de l’éducation et de la jeunesse, France 4 s’est révélée un instrument essentiel de soutien à la continuité pédagogique en cette période particulière, explique le communiqué de presse. Dans un contexte sanitaire qui demeure incertain, le report momentané de la fermeture d’une chaîne avec des programmes destinés à la jeunesse et pouvant servir de relais pédagogiques complémentaires, apparaît souhaitable ». Selon le ministère de la Culture, ce délai permettra donc d’assurer la transition avec le développement des offres jeunesse de France Télévisions, dont Okoo et Lumni.

De son côté, France Ô ne connaîtra malheureusement pas le même sort, et cessera d’être diffusée dans quelques semaines. Cet arrêt « permettra le passage en qualité HD des Outre-mer la 1ère et de Franceinfo dans l’hexagone, détaille le communiqué. Au-delà, la ministre de la Culture s’engage à poursuivre l’amélioration de la présence des Outre-mer au sein des offres de France Télévisions ». Le ministère précise que « cet arrêt ne donnera lieu à aucun licenciement ».

Lien vers la page dédiée du Ministère de la Culture : https://www.culture.gouv.fr/Presse/Communiques-de-presse/Decision-sur-l-avenir-des-chaines-de-France-Televisions

Continue Reading

Entertainment

Bozoma Saint-John nommée Chief Marketing Officer de Netflix Worldwide

Published

on

La femme d’affaires afro-américaine Bozoma Saint-John a été engagée par le géant du streaming Netflix pour diriger le marketing à l’international, alors que les Etats-Unis sont secoués par un mouvement contre le racisme systémique et les discriminations. Cette ancienne d’Uber et Apple Music, notamment, a tweeté mardi 30 juin que son combat pour la promotion des femmes noires dans les entreprises « prenait une autre dimension ». 

« Je suis très honorée, enthousiaste et prête!!! Allons-y Netflix!!! », a-t-elle ajouté. Netflix n’a pas commenté la nomination. La plateforme pionnière du streaming vidéo sur abonnement a créé une section « Black Lives Matter » où ses utilisateurs peuvent trouver une cinquantaine de films et séries évoquant les injustices raciales et « l’expérience noire en Amérique ». « Des histoires comme 13th d’Ava DuVernay et Racial Wealth Gap d’Explained montrent comment le racisme systémique aux Etats-Unis a creusé un fossé financier de plusieurs siècles entre les familles noires et blanches », notait le groupe dans un communiqué mardi.

Il y annonçait aussi un don initial de 100 millions à « des institutions et organisations financières qui soutiennent directement des communautés noires » dans le pays. Depuis la mort de George Floyd, un quadragénaire afro-américain tué par un policier blanc fin mai, le pays est secoué par une mobilisation importante, dans la rue et sur les réseaux sociaux, contre les violences policières et le racisme institutionnalisé. Associations, militants et citoyens demandent aux autorités et aux entreprises de ne pas seulement afficher leur soutien mais aussi de passer à l’action – en termes de recrutement et de promotion, par exemple. D’après un rapport de 2019 du Boston Consulting Group, seuls trois Afro-Américains sont à la tête des 500 plus grosses sociétés américaines par revenus.

Source : AFP – 2 juillet 2020

NB : au même moment, en France, CNEWS est en pourparlers avec Marion Maréchal-Le Pen pour un poste de chroniqueuse sur la saison 2020-2021…

Continue Reading

Entertainment

Fary dénonce le racisme dans une magnifique vidéo

Published

on

Fary a dévoilé jeudi 25 juin une vidéo réalisée en collaboration avec Colors où il livre un plaidoyer vibrant contre le racisme.

Fary est partout en 2020. Après avoir mis en ligne son spectacle Hexagone sur Netflix en mars, l’humoriste sera le 8 juillet prochain, avec de nombreuses autres stars françaises, à l’affiche de la comédie de Jean-Pascal Zadi et John Wax, Tout Simplement Noir. Entre ces deux évènements importants dans la carrière du stand-uppeur, il a signé une collaboration avec la chaîne YouTube allemande Colors, et le fruit de leur travail commun vient d’être mis en ligne. 

“Faciès” est donc un plaidoyer de quatre minutes contre le racisme où l’humoriste interroge les attitudes et les clichés racistes en France. “Admettons que je change de prénom, du coup est-ce que tu vas oublier que je suis moins clair que les autres prénoms ? Genre si j’ai un prénom plus typiquement français, plus blanc… Ton projet c’est quoi ? C’est que je le devienne avec le temps ?”, déclare notamment Fary. 

Cette vidéo intervient dans un contexte où le sujet des violences policières est brûlant. Fary est la première personnalité issue du stand-up à s’exprimer sur la chaîne Colors, habituellement consacrée aux jeunes chanteurs. En moins de 24h, la vidéo a été vue plus de 150.000 fois. Peut-être le début d’un phénomène en France.

Source : GQ Magazine – 26 juin 2020

Continue Reading

A la Une

Copyright © 1995-2020 Club Averroes